Le festival des profs ?

Spectateurs cour d'honneur 1

Cour d’honneur de Jérôme Bel. Les spectateurs qui, sur scène, évoquent leur amour du théâtre, indiquent leur métier. A côté de moi, dans le public, un homme murmure : « Pfff, ce ne sont que des profs ! »

Je me tasse un peu sur mon siège. Moi aussi, je suis prof. Je me dis, une seconde, que je fais partie d’un milieu qui l’agace. Les conversations de profs, les soirées de profs, les vacances de profs…

Et puis, finalement, je suis fière. Je me dis que cela signifie que les profs qui sont là, au festival d’Avignon, sur la scène ou dans le public, n’ont pas choisi leur métier par hasard. Ils aiment vraiment ce qu’ils font. Ils n’ont pas passé un jour un concours en bachotant et en décidant qu’après, ils n’ouvriraient plus jamais un livre, n’iraient plus jamais au théâtre.

Tous ces profs qui sont là, ce sont ceux qui, lorsque reviendra le temps du mois de septembre, parleront avec passion du théâtre et emmèneront les élèves partager ce qui les a touchés, dans un festival, un soir de juillet.

Et c’est bien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s